3 novembre 2008

La guerre aérienne oubliée : l’histoire O’Neil – jeudi 6 novembre à 19 h au MNB

 

Art O’Neil, pilote de Beaufighter d’une campagne oubliéeL’histoire fascinante d’une campagne aérienne oubliée sera présentée ce jeudi, 6 novembre au Musée du Nouveau-Brunswick. Gary Hughes, conservateur – Histoire et technologie du MNB fera connaître l’histoire d’Art O’Neil, natif de Saint John, qui pilotait un Beaufighter de la Royal Air Force depuis des bases situées en Afrique du Nord et en Italie pendant la Deuxième Guerre mondiale. Gratuit sur présentation d’un billet d’entrée ordinaire au musée.

Art O’Neil (1918-1998) s’enrôle dans le Corps d’aviation royal canadien en 1941 et fait son entraînement à Oshawa, en Ontario, où il reçoit son brevet de pilote à la fin de février 1942. En mars, il part outre-mer pour se joindre à la Royal Air Force et commence à piloter des Beaufighters ce printemps-là, participant parfois au combat qui fait rage en Belgique et en France. Envoyé en Afrique du Nord au début de 1943, il décolle de Mersa Metruth, en Égypte, pour des missions en Sicile et en Italie occupées, bombardant des réservoirs de pétrole et des navires. En juillet 1944, O’Neil est muté à Foggia, en Italie, où la plupart de ses missions visaient des installations allemandes et des cibles ferroviaires en Yougoslavie, en Albanie et dans le nord de la Grèce.

« La campagne mieux connue du nord-ouest de l’Europe tend à laisser dans l’ombre les théâtres d’opérations de la Méditerranée et des Balkans, explique Gary Hughes, mais Art O’Neil et les milliers d’aviateurs qui ont survécu à ces missions pourraient dire que leur travail était tout aussi vital pour l’effort de guerre. »  

Des documents dont sa famille a récemment fait don au Nouveau-Brunswick relatent la guerre qu’il a vécue. Ils vous sont présentés à l’occasion de l’exposition comprenant notamment d’étonnantes photographies prises de la cabine de pilotage au cours de sorties aériennes sur la Yougoslavie en 1944-1945 avec une carte d’évasion en soie pour les pilotes abattus, le casque d’O’Neil, son bracelet d’identité et ses médailles.

La photographie de combat, prise du poste de pilotage et montrant une attaque à la roquette contre le palais du roi Zog à Tirana, en Albanie, le 15 novembre 1944, revêt un intérêt particulier. Le roi était en exil et son palais, occupé par les forces allemandes.

Vous y découvrirez des tableaux méconnus de la pièce dramatique qui s’est jouée sur le théâtre européen : la Deuxième Guerre mondiale.

Art O’Neil, pilote de Beaufighter d’une campagne oubliée sera au centre d’exposition du Musée du Nouveau-Brunswick, à Market Square à Saint John, jusqu’au 4 janvier 2009.

Pour en savoir plus : 1-888-268-9595

Pour en savoir plus :

Vita Kipping
Service des relations communautaires du MNB
506 643 2358
This email address is being protected from spambots. You need JavaScript enabled to view it.