Histoire

Abraham Gesner

Beaucoup de gens savent que Saint John, au Nouveau-Brunswick, est la plus ancienne ville constituée du Canada, mais peu savent qu'elle abrite le plus ancien musée du pays. Le Musée du Nouveau-Brunswick est officiellement devenu un « musée provincial » en 1929 et a reçu son nom actuel en 1930. Toutefois, son origine remonte à 87 ans plus tôt, lorsqu'en 1842, le Gesner’s Museum of Natural History ouvrit ses portes aux citoyens de Saint John.

Son propriétaire, le docteur Abraham Gesner (1797-1864) était né à Cornwallis, en Nouvelle-Écosse. Sa fascination de toujours pour l'expérimentation scientifique l'avait poussé à faire ses études à Londres, en Angleterre, où il devint médecin. Après avoir exercé quelques années en Nouvelle-Écosse, il décida, en 1837, d’abandonner la pratique de la médecine pour venir s’installer au Nouveau-Brunswick et se consacrer à la géologie. En 1838, il fut nommé géologue provincial pour le Nouveau-Brunswick, devenant ainsi la première personne à occuper un tel poste au Canada, et ce, jusqu’en 1842, année où l'Assemblée législative décida de ne plus financer ses études géologiques. Dans l’intervalle, sa collection de spécimens d'histoire naturelle et de « curiosités » avait continué à s'enrichir. Il tenta de persuader le gouvernement de l'acheter pour en faire don au Mechanics’ Institute de Saint John. Après avoir échoué dans cette entreprise, il décida d'ouvrir son propre musée. L'ancêtre du Musée du Nouveau-Brunswick, le Gesner’s Museum, ouvrit ses portes le 5 avril 1842 dans un immeuble qui appartenait à Duncan Robertson, rue Prince William, à Saint John. Gesner emprunta de l'argent pour poursuivre de son propre chef l'étude géologique de la province. Cependant, les recettes provenant de son musée n’étaient pas suffisantes pour résoudre ses difficultés financières. En 1843, sa collection passa aux mains de ses créanciers, qui en firent don au Mechanics’ Institute de Saint John en 1846.

Pose de la première pierre du Musée du Nouveau-Brunswick, Saint John (Nouveau-Brunswick) v. 1931

Cet établissement avait été créé en 1838 en prolongement de la New Brunswick Philosophical Society qui avait vu le jour deux ans auparavant. Le musée du Mechanics’ Institute, prévu lors de la création de celui-ci, commença à se constituer dès que l'immeuble de l’institut fut terminé, en 1841. Lors d’une vente de charité et d’une exposition organisée dans le nouvel immeuble en 1842, il comprenait déjà une salle des oiseaux et des curiosités, contenant des « curiosités en tous genres », et une salle réservée aux « armes, instruments, etc., des aborigènes de tous les pays », ainsi que d'autres objets exposés. Bien des années après l'acquisition du Gesner's Museum par le Mechanics’ Institute, les deux collections étaient toujours séparées, même si certaines parties finirent par être regroupées. En 1890, le Mechanics’ Institute fut dissous et son musée, tout comme le Gesner’s Museum, fut acquis par la Natural History Society of New Brunswick.

Celle-ci avait été créée en 1862 par un petit groupe de géologues, le Steinhammer Club. Comme pour le Mechanics’ Institute, il fut immédiatement décidé que la société devait posséder son propre musée. Des collections de spécimens d'histoire naturelle et une bibliothèque furent rapidement constituées grâce à des achats et à des donations, et continuèrent à s'enrichir au cours des années qui suivirent. Au début, le musée du Mechanics’ Institute hébergea la collection de la Société d'histoire naturelle. Après plusieurs déménagements, dont un qui sauva le musée des ravages du Grand Incendie de 1877 de Saint John, la société acheta en 1906 un immeuble de la rue Union. Sous la direction de son conservateur, William MacIntosh, qui devint plus tard son directeur, ses collections et ses activités s'accrurent au point qu'il fallut songer à déménager.

Musée du Nouveau-Brunswick, avenue Douglas, Saint John, Nouveau-Brunswick, v. 1935

Parallèlement, dans toute la province, plusieurs personnes réclamaient la création d'un musée provincial. En 1929, leur souhait fut réalisé, au moyen des collections de la Société d'histoire naturelle. En 1934, à l'occasion des fêtes du 150e anniversaire de la création du Nouveau-Brunswick (1784), les nouveaux locaux de l'avenue Douglas furent inaugurés par le premier ministre Richard Bedford Bennett (1870-1947).

Élévation avant du Musée du Nouveau-Brunswick, Saint John (Nouveau-Brunswick) v. 1930

Aujourd'hui, le Musée du Nouveau-Brunswick, établissement provincial financé en partie par le gouvernement du Nouveau-Brunswick, continue à rassembler, préserver, explorer et interpréter notre patrimoine culturel et naturel. En plus de sa remarquable collection de sciences naturelles, le musée possède des collections variées et impressionnantes d'artéfacts provenant du monde entier.

Musée du Nouveau-Brunswick, avenue Douglas, Saint John, Nouveau-Brunswick, v. 1934

En1992, les locaux de l'avenue Douglas ne suffirent plus au musée. Des plans furent dressés pour aménager de nouvelles galeries d'exposition au cœur de Saint John. En avril 1996, le Musée du Nouveau-Brunswick inaugura officiellement son bâtiment d'exposition de Market Square, au centre de la ville. Le musée dispose maintenant de trois étages totalisant une superficie d'exposition de 5574 mètres carrés, et propose une vaste gamme de programmes publics. Les collections, la section Archives et bibliothèque de recherche et le siège du musée sont restés avenue Douglas.